Communiqué  : nous sollicitons la protection de Gustavo Castro, blessé au cours de l’assassinat de Berta Cáceres

Berta Cáceres, coordinatrice du COPINH (Conseil civique d’organisations populaires et indigènes du Honduras), fut assassinée ce jeudi 3 mars

Nous savons qu’aucune parole ne pourra atténuer l’angoisse, le sentiment d’impuissance et l’indignation qui règnent en ce moment, mais nous souhaitons exprimer notre appui et notre solidarité à sa famille, à ses camarades du COPINH et à tous les Lenca.

Des organisations du monde entier se mobilisent aujourd’hui au nom de Berta, nouvelle victime, une de plus, des abus que l’on commet dans ce pays centraméricain contre ceux qui défendent la terre, l’eau et la permanence des communautés dans leurs territoires. Espérons que le rejet généralisé et la mobilisation internationale pour réclamer justice servira à freiner l’impunité avec laquelle agissent l’État hondurien, les propriétaires terriens et les grandes entreprises qui détruisent tout sur leur passage : la terre, l’eau et les populations.

Il est urgent en ce moment d’appuyer la campagne internationale pour la sécurité de Gustavo Castro – membre de l’organisation mexicaine Otros Mundos, blessé au cours de l’assassinat de Berta et détenu en ce moment par les autorités honduriennes – et d’Aureliano Molina et d’autres camarades du COPINH, accusés par les autorités d’avoir participé au meurtre.

Nous demandons autant d’adhésions que possible aux deux pétitions suivantes :

 

Nous vous exhortons aussi à téléphoner ou à envoyer des lettres aux ambassades du Honduras dans vos pays respectifs dès que possible, pour réclamer que Gustavo soit libéré et que les camarades du COPINH ne soient pas incriminés.

Berta est toujours vivante pour tous les Lenca !

L’équipe du WRM – Mouvement mondial pour les forêts – vous fait part de ses sentiments solidaires.

Nous resterons attentifs aux événements des prochaines heures.